Comment vaincre la fatigue ? De la simple faiblesse musculaire jusqu’à l’épuisement moral profond, existe-t-il un mal plus répandu que la fatigue dans le monde ?

Pourtant, il suffit juste de se poser les bonnes questions pour entrevoir le bout du tunnel.

 

 

Certains la vivent comme un fléau, d’autres comme un épiphénomène mais il est impossible d’échapper aux baisses de tonus au cours de notre vie.

En général, lorsqu’on essaie d’analyser sa fatigue, on se demande juste s’il s’agit d’une fatigue physique ou morale.

Bien qu’Il existe deux types de fatigue, il faut savoir que les deux finissent toujours par se rejoindre. La fatigue physique finit toujours par se transformer en une fatigue psychique lorsqu’elle se fait trop présente. Et vice-versa.

Peut-on souffrir d’insomnie chronique sans craindre de répercussion sur notre santé mentale ?

Peut-on souffrir psychologiquement sans finir par somatiser ?

 

En fait, les deux types de fatigue sont tellement liées qu’on en finit souvent par se demander quelle est en réalité la véritable cause de notre fatigue et/ou insomnie.

Souvent, les sources de fatigue sont multiples !

Alors un conseil, passez les toutes en revue !

 

Posez-vous ces 10 questions sans faire de distinctions chaque fois que vous vous demandez pourquoi vous êtes fatigués :

1 / Est-ce que je mange sainement ?

La fatigue peut être le résultat de carences nutritionnelles.

Pas besoin de surveiller au gramme près tout ce que vous manger mais approchez-vous des 5 fruits et légumes par jour, mangez des aliments riches en protéines (oeufs, produits laitiers, viande ou poisson) et des féculents (pain, pâtes, pommes de terre, céréales ou riz) à chaque repas.

En général, si vous appliquez ces simples recommandations, votre alimentation sera plus équilibrée que celle de la plupart des gens.

2 / Est-ce que je dors suffisamment (bien) ?

Je ne vous apprends rien en vous disant qu’un sommeil de mauvaise qualité ou de courte durée provoque de la fatigue.

Ce site est entièrement consacré à votre sommeil 😉

Si vous ne savez pas par où commencer pour apprendre à bien dormir, c’est par ici >>>

3 / Suis-je suffisamment bien organisé ?

Les soucis d’organisation, la mauvaise gestion de son temps peuvent provoquer fatigue, insomnie, stress, etc.. Si vous connaissez des sites ou des blogs spécialisés dans le sujet, je veux bien des liens 😉

4 / Est-ce que je fais suffisamment de sport ?

L’inactivité physique est source de fatigue. Mais vous n’avez pas nécessairement besoin de faire une heure de footing tous les jours !

En fait, certains spécialistes estiment que marcher une demi heure chaque jour est suffisant pour conserver une bonne santé. Mais il faut le faire tous les jours !

Par exemple, se rendre à son travail à pied, faire ses courses et monter les 10 étages de votre immeuble, ce sont des activités physiques suffisantes !

D’autres spécialistes recommandent une demi-heure de footing 3 fois par semaine.

5 / Mes relations avec mon entourage sont-elles saines ?

Les comportements quotidiens de notre entourage (amis, familles, conjoint, collègues) sont souvent une source de grande fatigue.

Là, il n’y a pas 36 solutions.

Si des comportements vous agacent au plus au point, il faut savoir le dire. Ce n’est vraiment pas quelque chose d’évident, car il faut savoir l’exprimer avec tact mais fermeté (ne le faites jamais sur le coup de la colère). Corriger les humeurs de notre entourage prend du temps. Parfois, ça implique des décisions difficiles mais tellement salutaires… Ça demande pas mal de réflexion et beaucoup de courage mais il faut le faire.

6 / N’est-ce pas simplement la période que je traverse qui est fatigante ?

Vous êtes en période d’examen, vous attendez un enfant, vous multipliez les entretiens d’embauche, etc.. Bref si vous faites ou vivez des choses inhabituelles, vous réclamez à votre organisme des efforts inhabituels. La fatigue ne sera que passagère, ne vous en faites pas 😉

7 / Mes objectifs ne sont-ils pas trop ambitieux ?

Avoir des objectifs ambitieux est une chose. Les atteindre à tout prix en est une autre.

Avoir un objectif important dans un coin de la tête, ça donne un sens à sa vie, c’est important mais l’atteindre ne doit jamais être une obstination.

Nous passons parfois de longs moment à réfléchir lorsque nous voulons à tout prix réaliser parfaitement une chose importante et difficile, voire impossible. Ces longues réflexions, souvent stériles, entraînent beaucoup de fatigue psychique.

Par exemple : vous avez du talent et vous rêvez de vivre de vos toiles.

Si vous vous levez en vous disant que vous devez y parvenir à tout prix, si vos journées ne tournent qu’autour de ce seul objectif, vous êtes certain d’abandonner et de tomber en dépression car c’est un rêve difficilement accessible.

Je pense qu’il ne faut pas se focaliser sur sur un objectif trop ambitieux et plutôt se concentrer sur les petites étapes qui pourront éventuellement mener vers la réussite d’un objectif plus important.

Peindre pour le plaisir, participer à des expositions, se perfectionner, se contenter d’en vendre quelques unes à la famille et aux amis, puis aux amis des amis, arrondir les fins de mois, etc. et qui sait ?

8 / Est-ce que je n’en demande pas trop à mon corps ?

Si vous avez tendance à accumuler des tâches très physiques sans prendre le repos nécessaire, ce n’est pas étonnant que vous soyez épuisé. Ménagez-vous !

9 / N’ai-je pas tendance à me laisser marcher sur les pieds ?

Un truc qui fatigue vraiment beaucoup, c’est le fait de ne pas savoir dire « non » aux gens.

Cela s’apprend.

Quand on a du mal à résister aux désirs des autres ou quand on a du mal à exprimer les nôtres, on s’épuise inévitablement… Bref, en ne s’affirmant pas, on a toute les chances d’être plus fatigué que les autres.

Je prends également les bonnes adresses de sites et de blogs traitant du sujet 😉

10 / Suis-je trop sensible à l’opinion des autres ?

Nous sommes en permanence abreuvés de messages publicitaires, assaillis d’images vantant des jeunes gens, minces, parfaits, prêts à se lancer dans des tas d’activités…

Vouloir leur ressembler ne sert à rien. La plupart des gens se fichent que vous soyez vieux et fainéants. Quand bien même ils vous le reprocheraient car ils sont eux-même abreuvés de ce type de messages, montrez simplement que vous avez plus de personnalité qu’eux en assumant totalement ce que vous êtes !

S’assumer, c’est beaucoup moins fatigant que vouloir être quelqu’un d’autre.

 

 

Voilà, je me pose régulièrement ces dix questions quand j’ai un coup de mou !

Le simple fait d’explorer un peu plus sa vie peut aider à reprendre du tonus !

Et vous ? Vous connaissez les raisons de votre fatigue ?

 

crédit photo : dont_seeme