Stress, Sommeil, Pipi et Surpoids :

NON AUX MÉDICAMENTS !

Oui à une écoute et une prise en charge globale du patient !

En parlant d’aller aux toilettes très/trop souvent la nuit, vous n’avez jamais pensé que ce problème pouvait être lié au sommeil et à la façon de dormir ? Vous allez comprendre pourquoi et comment le fait d’avoir envie et de faire pipi est lié à notre façon de dormir et à notre état de fatigue. Pourquoi tout type de douleurs inexpliquées est lié à la fatigue, pourquoi énormément de choses sont dues à la fatigue accumulée !

« Le sommeil est le SDF de la médecine générale ! » Dr Pérémarty

De nos jours, si vous allez voir un médecin parce que vous êtes stressé, que vous dormez mal et que vous êtes en surpoids, il vous enverra voir un diététicien, nutritionniste ou endocrinologue pour votre surpoids (qui vous donnera des compléments alimentaires), vous prescrira des antidépresseurs pour le stress et des somnifères pour dormir !

Alors vous obtiendrez peut-être un résultat (placebo ou réel dans un premier temps) mais je ne suis pas convaincu qu’on puisse artificiellement guérir des symptômes corrélés de manière segmentée.

C’est comme si on apprenait plus aux enfants à lire mais leur donnait simplement une pilule qui fait lire d’un coup d’un seul ! Ok l’enfant sait lire mais il ne sait pas pourquoi, il ne fera donc jamais de lien entre ses lectures et l’origine des mots, il deviendra dépendant et ne comprendra jamais l’intérêt et la nécessité de l’apprentissage dans la vie.

Je crois que c’est en parlant et en suivant une thérapie que l’on se sent mieux dans sa tête. Evidemment un complément médicamenteux est dans certains cas une aide gracieuse et/ou indispensable mais ce dernier ne doit en aucun cas se substituer au dialogue, à l’apprentissage de soi-même, et à la guérison de son enfant intérieur, de ses traumatismes et de ses conditionnements.

Sommeil et faim : 2 sensations qu’il faut se réapproprier :

Je crois que c’est en apprenant à manger qu’on peut estimer avoir une bonne hygiène alimentaire (et là je ne parle pas des maladies alimentaires mais simplement des personnes victimes de surpoids plus ou moins marqués par gourmandise, pas manque de temps, par malbouffe, par des rythmes irréguliers, en bref par une MAUVAISE CONNAISSANCE DE SON RYTHME BIOLOGIQUE, ou de sa « taille d’appétit » – on y revient – comme une taille de chaussures ou de sommeil !

Je fais le rapprochement avec la nourriture parce que le système est en fait le même que pour le sommeil : il faut apprendre à s’observer et à reconnaître ses besoins.

Il faut apprendre à manger quand on a faim et à arrêter quand on n’a plus faim. Il ne s’agit pas d’un régime alimentaire car le poids est – de toute manière – toujours repris après l’arrêt de ces fameux régimes.

En revanche une rééducation de l’alimentation grâce à une réappropriation de la sensation de faim est durable puisque naturelle, plus naturelle que de peser 300g de haricots à tous les repas !

Article de Mathilde dont je ne retrouve plus le blog !!!!!!! Merci à elle de se manifester !