Déjà un bon moment que je vous parle de moins dormir pour se reposer et que vous ne me croyez toujours pas !!! Rassurez vous, j’ai encore moi-même du mal à me croire mais les insomnies qui viennent encore frapper à ma porte de temps en temps me poussent à (re) moins dormir et je suis à chaque fois surprise de voir que je dors mieux et me sens mieux !!!!!!

Mais il est temps que je vous explique vraiment pourquoi.

Que veulent dire les termes RTS, RTPL et Somnicaments ?

sos insomnie

  1. RTS : Réduction du Temps de Sommeil
  2. RTPL : Réduction du Temps Passé au Lit
  3. Somnicaments : les habitudes qui font dormir

Il s’agit de 3 méthodes, les seules d’ailleurs avec 100% d’efficacité pour anéantir vos insomnies ou vos mauvaises nuits si vous ne vous considérez pas comme insomniaque. Vous pouvez faire des petits tests si vous n’êtes pas encore persuadé d’être insomniaque (testez votre sommeil)

 

Le problème d’un insomniaque est simple

Il dort mal, accumule une grande fatigue et le cercle vicieux est lancé : cette fatigue accumulée le pousse à dormir plus car il est persuadé qu’en dormant plus il sera moins fatigué. Sauf que le problème de l’insomniaque – justement – c’est qu’il veut que son corps dorme mais que son corps ne veut pas….

Un parallèle avec l’alimentation

Vous n’avez pas faim mais avez envie de manger : vous êtes …? Gourmand ! Un insomniaque est un gourmand de sommeil. Pour l’alimentation, si vous voulez vous faire plaisir avec un bon gueuleton, il faut que vous ayez vraiment faim et que – par exemple – vous n’ayez pas ou peu mangé de la journée.

La simple envie de manger ne doit pas suffire si vous n’avez pas faim.

Pour l’insomnie, c’est exactement pareil : vous ne pouvez pas dormir si votre corps n’a pas sommeil (même si vous êtes fatigué).

La fatigue ne suffit pas pour réussir à dormir

Ingrat mais véridique ! C’est bien le problème et la difficulté de passer à travers le miroir et de faire l’expérience pour vous rendre compte que fatigue ne rime pas avec sommeil, la preuve : vous êtes épuisé et vous dormez mal ou ne dormez pas.

Le dérèglement de votre horloge biologique empêche le sommeil qui est évidement latent puisque vous en avez besoin car vous êtes fatigué. Ce n’est pas qu’il n’existe pas ce besoin de sommeil, c’est qu’il est masqué et emprisonné par vos mauvaises habitudes ou vos non-habitudes de sommeil.

Pourquoi votre horloge biologique est t-elle mal réglée ?

Des milliers de raisons existent : le stress, les horaires imposés, une petite baisse de morale, un problème, ou tout simplement une mauvaise hygiène de vie et des habitudes qui ne correspondent pas à vos besoins. (savoir si vous êtes vraiment fatigué).

Le jour et l’éveil sont corrélés avec la nuit et le sommeil

Le sommeil auquel vous avez droit dépend de l’éveil que vous avez créé !

Il suffit de pas grand chose pour modifier le nombre d’heures et surtout la qualité du sommeil dont vous avez besoin : Avez-vous fait du sport ? Avez-vous marché toute la journée ou êtes-vous resté chez vous devant la télé ? etc.

C’est pour ça qu’il faut apprendre à reconnaître le sommeil, votre sommeil, vos besoins, votre horloge biologique. Ça ne sert à rien de vous coucher à la même heure tous les jours si vous ne vous êtes pas autant dépensé tous les jours. (en savoir plus)

Alors comment être au top dans la journée et dormir comme un bébé ?

RTPL : arrêter de ralentir l’arrivée du sommeil

En réduisant le temps que vous passez allongé dans votre lit pour faire autre chose que dormir (exemple traîner au lit le dimanche matin devant son ordinateur portable, manger au lit, etc.).

Rester au lit ou allongé dans un canapé pour compenser votre fatigue et essayer de vous reposer ne vous rend pas service car vous repoussez encore plus le sommeil pour la nuit suivante et surtout, vous compromettez sa qualité.

Ex : le soir où vous vous allongez sur le canapé à partir de 20h00, vous allez piquer du nez vers 22h30 / 23h00, vous allez aller vous coucher et n’allez pas forcément bien dormir pour autant. A l’inverse si vous restez debout chez vous à être actif (testez le repassage), vous allez tenir plus longtemps que si vous étiez allongé et à l’inverse, vous dormirez mieux.

RTS : améliorer la qualité et la profondeur du sommeil

Le but est de réduire PENDANT UN TEMPS (pas toute la vie) la durée de votre sommeil : en vous forçant à aller vous coucher plus tard (ou à vous réveiller plus tôt).

Attendez le moment où vous n’en pouvez tellement plus que vous savez que vous allez vous endormir en 2 minutes.

Si ce moment n’arrive pas, attendez-le encore quitte à faire une très courte nuit voire une nuit blanche. Il suffit d’une fois !

Et en vous levant plus tôt et toujours à la même heure (+1/2 heure à 1 heure grand maximum le weekend mais pas plus), vous allez augmenter la pression du sommeil (il va forcement être plus dense, les ondes plus amples) et petit à petit, vous allez vous réguler et affiner vos horaires – mais surtout – savoir chaque jour quand se produit le bon moment pour allez vous coucher.

Pour le matin : fatigue ou pas, vous vous levez ! Le tir se réajuste le lendemain soir.

Si vous êtes plus fatigué que d’habitude, vous vous couchez plus tôt exceptionnellement mais ne vous levez pas plus tard / La grasse matinée est mortelle (en savoir plus) !

Les somnicaments: créateur et stimulateur d’éveil et de bon sommeil naturel

Connaître les somnicaments

Les somnicaments vont vous aider à rester éveillé dans la phase de RTS et RTPL.

Vous appliquez les méthodes de ces somnicaments pendant la phase expérimentale mais aussi toute votre vie à chaque fois que vous en avez envie ou besoin. C’est 100% naturel et bon pour la santé alors lâchez-vous sur les bains, les amis, le sport, les bon repas, bref les plaisirs de la vie !

Article de Mathilde dont je ne retrouve plus le blog !!!!!!! Merci à elle de se manifester !