On va dire que j’en remets une couche avec l’homéopathie. Mais non. Je vais mettre tous les placebos dans le même panier, y compris ceux produits par l’ « allopathie » et ils sont nombreux.

Des millions de personnes prennent de l’homéopathie ou des antihistaminiques pour s’endormir. Mais voici un petit secret que des millions de personnes ne connaissent probablement pas :

L’homéopathie est un placebo ?

Non, ça vous le saviez déjà – l’analyse de plus de 200 études empiriques sur le sujet avec test en double aveugle l’a prouvé.

homeopathie sucre

 

Ce que vous ignoriez peut-être, c’est que la plupart des médicament « allopathiques » prescrits par les médecins pour aider leurs patients à trouver le sommeil sont aussi des placebos.

Hormis les somnifères et les anxiolytiques dont je condamne l’utilisation pour d’autres raisons, tout se passe dans votre tête, pour ainsi dire, quelque soit le médicament que vous prenez.

 

Je suis tombé sur les fesses, l’autre jour, quand j’ai lu que 97% des médecins anglais admettent prescrire des placebos simplement pour que leurs patients repartent soulagés de leur cabinet.

Mais le pire, c’est qu’ils ne prescrivent pas que de l’homéopathie – qui a au moins le mérite de l’innocuité – ils prescrivent aussi des antihistaminiques (beaucoup) et.. des antibiotiques !!!??!!!

La mode est au détournement massif de l’usage premier des médicaments alors qu’il n’y a absolument pas de données cliniques pour suggérer que des antibiotiques – par exemple – vous permettront de trouver le sommeil plus facilement qu’une pilule de sucre. C’est surtout faire preuve d’inconscience que de prescrire des antibiotiques sans raison valable.

 

Et même si certains antihistaminiques ont des propriétés anxiolytiques (atarax), la plupart n’en ont aucunes et ils ne font de toute manière qu’aggraver la situation de l’insomniaque car la demi-vie de ces médicaments est longue, cela signifie que vous pourriez vous réveiller avec la « gueule de bois » (effets similaires à un lendemain de cuite).

Ces médicaments vont dégrader la qualité de votre éveil, et donc la qualité de votre sommeil.

On peut reprocher la même chose aux hypnotiques mais aucun n’est un placebo et surtout, ils ne sont pas détourné de leur usage premier (du moins, pas à ma connaissance) qui est de faciliter l’endormissement. Dans certains troubles du sommeil, il est logique qu’ils soient prescrit même si dans les cas d’insomnie primaire psychophysiologique, ils sont nettement contre-productifs.

 
La conclusion ? Prenez de l’homéopathie si vous y croyez même si prendre du sucre avec un zest d’auto-suggestion peut être tout aussi efficace. L’effet placebo n’est pas un gros mot, c’est bel et bien quelque chose d’efficace.

Mais ne prenez surtout pas des médicaments qui sont détournés de leur usage premier pour dormir.

Optez surtout pour de meilleures habitudes de sommeil – et parlez ouvertement avec votre médecin de vos troubles du sommeil et des actions que vous tentez de mettre en place pour les résoudre.