Il semblerait que nous ayons trouvé une solution pour guérir les personnes se plaignant de fatigue extrême. 

Le Syndrome de Fatigue Chronique est une maladie qui a longtemps suscitée de nombreuses questions.

Le SFC est une maladie douloureuse et invalidante et la cause n’en est pas claire. Il n’y a pas de test pour diagnostiquer cette maladie.

fatigue extrême

fatigue extrême

Cette fatigue extrême est chronique et sans véritable remède. Le syndrome de fatigue chronique se compose d’un certain nombre de symptômes : fatigue mentale et physique, douleur chronique et problèmes de concentration et de mémoire. Les troubles du sommeil sont fréquents chez les patients atteints de SFC, en particulier une somnolence diurne excessive, un sommeil non-réparateur, et des troubles du sommeil tels que l’insomnie et l’apnée obstructive du sommeil.

Une nouvelle recherche suggère qu’il peut y avoir une vraie solution pour les personnes souffrant de fatigue intense.

 

Se débarrasser de cette fatigue extrême grâce au sport et à la TCC

Une grande étude suggère que guérir de la fatigue chronique est possible et est nettement plus probable lorsque les patients sont traités avec certaines combinaisons de thérapies.

Une équipe de chercheurs au Royaume-Uni – des scientifiques de Queen Mary, University of London – a mené une étude pendant cinq ans sur les traitements pour le SFC.

Ils ont constaté que la thérapie cognitivo-comportementale et la thérapie par l’exercice, utilisées conjointement avec des soins médicaux spécialisés, conduisaient à une amélioration significative des symptômes de fatigue extrêmePour certains patients, leurs symptômes étaient atténués à tel point que les chercheurs ont considérés qu’ils étaient soignés.

 

L’étude du PACE inclus 640 patients qui avaient été diagnostiqués souffrant du syndrome de fatigue chronique. Chaque patient a été assigné au hasard à l’un des quatre groupes de traitement pour un an de traitement. Les quatre groupes se composent de différents types de traitements déjà en cours d’utilisation pour traiter les patients dont la sensation de fatigue perçue est extrême :

  • Soins médicaux spécialisés (SMS) : dans ce groupe de traitement, les patients ont reçu des conseils de médecins plus ou moins spécialisés dans le traitement de la fatigue chronique. Les spécialistes ont prescrit des médicaments et ont encouragé leurs patients à chercher des traitements d’automédication (phytothérapie, homéopathie, acupuncture, etc.). Ce groupe était le seul encouragé à « se débrouiller » pour trouver le remède qui allait les guérir en quelque sorte.
  • Thérapie Comportementale et Cognitive (TCC) avec SMS : dans ce groupe, les patients ont reçu des soins médicaux spécialisés et également participé à la thérapie cognitivo-comportementale. Sous la conduite thérapeutique des psychologues cliniciens ou des infirmières, les patients de ce groupe ont travaillé sur la compréhension de leurs modes de pensée à propos de la fatigue qu’il ressente. Des cognitions souvent susceptibles d’affecter leurs symptômes et leurs choix sur la façon de gérer ces symptômes. Progressivement, les patients de ce groupe ont été encouragés à augmenter leur niveau d’activité.
  • Thérapie par l’Exercice Progressif (TEP) avec SMS : en plus de recevoir des soins médicaux spécialisés, les patients de ce groupe ont également travaillé avec des kinésithérapeutes pour concevoir des routines d’exercice selon leurs symptômes individuels et leurs niveaux de forme physique. Au fil du temps, ces patients ont graduellement augmenté leur niveau d’activité et d’exercice.
  • Thérapie de Stimulation Adaptative (TSA) avec SMS : les Patients de ce groupe ont travaillé avec des médecins spécialisés, à l’instar des autres groupes. Ces patients ont également travaillé avec des ergothérapeutes afin d’adapter leur niveau d’activité à leurs différents niveaux d’énergie. Dans ce type de thérapie, le but est de s’adapter à sa condition plutôt que de tenter de dépasser ses limites, en termes d’énergie et d’activité.

Guérison de la fatigue extrême : des résultats très encourageants mais qui restent à confirmer

Dans les résultats précédemment analysées de la même étude, les chercheurs ont trouvé que les TCC et TEP, en conjonction avec les services médicaux spécialisés, résultent en une plus importante amélioration des symptômes de sensation de fatigue extrême que les soins médicaux spécialisés seuls ou en conjonction avec la TSA.

Dans leur analyse de suivi, les chercheurs ont étudié l’efficacité de ces thérapies pour amener les patients à une guérison complète de leur état. Les chercheurs ont défini un patient comme « guéri » s’il ne répond plus aux critères de diagnostique de la fatigue chronique, en utilisant les mêmes critères qui le rend éligible pour participer à l’étude. Ceci inclus l’élimination de la fatigue inhabituelle, de la douleur physique ou du handicap. En outre, pour être considérés comme guéris du SFC, les patients eux-mêmes devaient décrire leur état de santé comme « vraiment meilleur » voire « parfait ».

 

Comme pour leur analyse antérieure, ils ont trouvé que la thérapie cognitivo-comportementale et la thérapie par l’exercice progressif ont apporté les améliorations les plus importantes pour les patients et ont donné lieu à la plus grande probabilité de récupération. Parmi les patients dans chaque groupe :

• 22 % des patients qui ont suivi la TCC ou la TEP se sont débarrassés de leur fatigue chronique

• 8 % des patients qui ont suivi la TSA ont été considérés comme guéris

• 7 % des patients qui ont suivi seulement les SMS ont progressé jusqu’à la guérison
Toutefois, les résultats ne précisent pas si les symptômes vont réapparaître avec le temps. Les chercheurs reconnaissent la nécessité d’une étude plus approfondie pour déterminer si la récupération à long terme est possible pour les patients souffrant de fatigue chronique, à l’aide de ces thérapies.

 

Pourtant, c’est une nouvelle encourageante pour les personnes qui souffrent de fatigue extrême. J’avais déjà parlé de la thérapie comportementale et cognitive et de l’exercice physique en ce qui concerne l’amélioration du sommeil. Et je suis intimement persuadé qu’il y a lien entre fatigue chronique et sommeil de mauvaise qualité. C’est donc une excellente nouvelle !