Comment dormir au boulot ? Même si je vous déconseille fortement de dormir la journée si vous espérez un jour résoudre votre problème d’insomnie, il se pourrait parfois que vous aimeriez récupérer d’une nuit blanche au travail.

Les petites siestes en début d’après-midi peuvent être salvatrices dans quelques cas d’insomnies. Le problème, c’est que l’on a, paraît-il, pas le droit de dormir au travail ???

Voici une bonne technique pour esquiver le travail, les collègues chiants, etc.. tout en se reposant. Encore faut-il savoir la maîtriser.

Comment domir au bureau ?

Comment domir au bureau ?

Comment dormir au travail : la technique

Bon, tout est dans la position.

Dormir sera un jeu d’enfant si vous avez passez une nuit blanche.

La position doit être suffisamment confortable pour que vous puissiez vous assoupir aisément mais aussi assez subtile pour que l’on puisse facilement croire que vous êtes en train de vous concentrer sur votre travail.

 

  • Soyez face à votre ordinateur. Baissez la luminosité, c’est plus agréable pour dormir. Sur Mac, vous allez dans « préférences système », « matériel », puis « moniteur ».

Justification : Dites juste que vous avez les yeux qui piquent si vos collègues trouvent que votre écran est drôlement sombre.

 

  • Ne posez pas vos mains sur votre clavier mais prenez juste un stylo et des feuilles de papier avec plein de choses que vous avez écrites et qui sont illisibles.

Ce qui s’écrit sur le clavier s’entend (quand vous appuyez sur les touches) et surtout, ça se lit facilement. Votre écriture, elle, peut facilement être illisible pour le commun des mortels et elle sait rester silencieuse.

En plus, tapez d’une main au clavier, c’est louche, et vous allez avoir besoin de votre autre main pour je vous dis quoi dans 15 secondes…

Justification : Dites juste que vous préférez tout écrire sur papier, puis recopier plus tard sur l’ordi, étant donné que vous avez sûrement chopé une conjonctivite pour avoir si mal aux yeux, c’est sûr.

 

  • Posez votre coude gauche sur votre bureau si vous tenez le stylo de la main droite ou vice-versa, puis soutenez votre menton ou votre mâchoire avec votre pouce et soutenez votre front avec vos doigts restants (d’où l’intérêt d’avoir une main totalement libre !).

Les personnes situées sur le côté où vous avez placé tous ces doigts ne peuvent à priori pas vous voir fermer les yeux !!!

La position est à priori relativement confortable et vous donne l’allure d’un bourreau de travail qui réfléchit longuement à ce qu’il doit écrire tellement son cerveau est en effervescence.

 

Et si vous vous faites griller malgré tout

Parce que oui, il n’y a qu’une partie des personnes qui ne se rendent pas compte que vous pioncez (à moins que vous soyez collé à un mur ou que vous ayez votre propre bureau, la chance).

La méthode premium

Mais mettons, même si vous avez votre propre bureau et que votre patron vous grille :

Retenez cette phrase, apprenez-la par coeur :

« Ah non, pas du tout, je ne dors pas. Je vous dis, j’ai sûrement une conjonctivite, je repose mes yeux, la preuve, j’ai baissé la luminosité de mon mac chef ! ».

Vous pouvez ajouter si vous avez un tas de feuilles sur lesquelles vous avez gribouillé n’importe quoi :

« Par contre, je ne sais pas si je vais arriver à me relire, je ne vois rien, ça me fait peur ».

Compassion du patron assurée.

 

La méthode collabo de mauvaise foi

« Je ne dors absolument pas, j’essaie de me concentrer. Il font trop de bruits à côté ».

 

La méthode de la dernière chance ou la méthode « ouais et alors ? »

« Oui, je dors mais je n’ai pas dormi de la nuit, je suis allé en discothèque pour décompresser de ce job de merde, tenez d’ailleurs, j’ai croisé votre fille ou votre femme, je sais plus, j’étais bourré. Et au fait, vous saviez qu’une sieste d’un quart d’heure améliore la productivité de 30% ? »…

Une bonne méthode pour tester l’humour de votre patron tout en lui balançant plusieurs vérités. Une bonne méthode pour se faire virer aussi.