La qualité du sommeil dépend aussi de l’endroit où l’on se couche. C’est ce qu’affirment les géobiologues. Selon eux, la terre est parcourue de rayonnements électromagnétiques que nous devons éviter si nous voulons dormir en paix.

J’ai personnellement un peu de mal à y croire.

place lit

Comme un ballon dans un filet

La géobiologie est née des travaux du docteur Hartman, chercheur allemand qui découvrit en 1935 l’existence de rayonnement électromagnétiques émanant de la terre.

Notre planète serait ainsi parcourue d’une sorte de réseau de lignes invisibles. Orientés nord-sud ou est-ouest et distantes de 2 mètres environ, ces lignes se croisent comme les mailles d’un filet.

Aux points d’intersection, les rayonnements, qui n’ont en soi rien de dangereux, sont amplifiés.

Le fait de dormir sur l’un de ces « noeuds telluriques » pendant trop longtemps peut finir par perturber le sommeil.

Petit travail de détection

Pour éviter ce problème, 2 solutions.

La plus simple est de changer son lit de place tous les 2 ans au maximum. Il faut en effet plusieurs années pour que le sommeil soit perturbé par les rayonnements telluriques…

La seconde consiste à détecter vous-même les noeuds.

Munissez d’un appareil de radio portable que vous réglerez sur les ondes courtes entre 2 stations, de façon à entendre des grésillements.

Puis déplacez-vous dans la pièce suivant un axe nord-sud.

Si le volume des grésillement diminue, vous êtes sur une ligne Hartman.

Tracez un repère au sol. Procédez de la même manière sur un axe est-ouest.

Vous n’aurez plus qu’à repérer l’endroit où les lignes se croisent pour savoir où sont situés les noeuds à éviter.

 

Croyez-vous en la géobiologie ? Pensez-vous que changer l’emplacement de certains meubles, isoler certaines installations électriques sont des actions qui peuvent diminuer la perturbation de votre sommeil ?