On dort mieux lorsqu’on respire de l’air pur ! Offrez-vous le luxe de vous coucher dans une chambre aérée, relativement fraîche, vidée de son atmosphère confinée, nettoyée de ses miasmes. Le simple fait de penser à ouvrir la fenêtre quelques minutes avant d’aller vous coucher peut transformer vos nuits.

L’air est plus que vital

De toutes les choses dont on a besoin pour vivre, l’air est sans doute la plus vitale. Car on peut résister plusieurs semaines sans manger, plusieurs jours sans boire, mais il nous est impossible de vivre plus de quelques minutes sans respirer.

Chacune de nos 60 milliards de cellules a besoin en permanence d’être approvisionnée en oxygène et c’est dans l’air que nous puisons ce précieux élément.

La respiration a notamment pour effet de réguler le système nerveux et donc d’apaiser l’esprit, une chose indispensable à un sommeil serein. Encore faut-il respirer un air de bonne qualité !

Respirer de l’air propre et…

…faire baisser la température

L’air est rapidement vicié dans une pièce qui n’est pas suffisamment aérée. La teneur en oxygène s’appauvrit pendant que la quantité de gaz carbonique augmente.

Mais je dirais que le plus important reste la température de la pièce. La température du corps doit baisser pour que l’on parvienne à s’endormir !

La chaleur ne permet pas un sommeil de bonne qualité puisque c’est un « donneur de temps » qui doit être utiliser pour favoriser l’éveil durant la journée. Le froid ne permet pas un bon sommeil non plus car le sommeil paradoxal se trouve souvent perturbé.

En dessous de 17°, il fait trop froid dans votre chambre. 18, 19°, c’est une température idéale pour un sommeil sain et naturel.

Alors quand aérer sa chambre ?

Le plus simple, c’est quand on est dedans 😉 Le matin pendant 10 minutes (profitez-en pour vous exposer à la lumière !). Et le soir avant de vous coucher, 10 minutes également, voire beaucoup plus, tout dépend de la saison, du temps, du bruit à l’extérieur, etc. Mais 10 minutes, c’est le temps qu’il faut pour renouveler l’air d’une pièce moyenne.

Eviter de laisser la fenêtre ouverte, sauf l’été à la campagne à la rigueur. Les variations de température sont gênantes pour le dormeur. Si vous habitez en ville, votre sommeil sera perturbé par le bruit également, mais aussi les odeurs et la luminostité même si ça ne vous réveille pas.